Arantzazu Close & Far

by Jean-Luc GUIONNET

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €7 EUR  or more

     

  • Record/Vinyl + Digital Album

    Includes unlimited streaming of Arantzazu Close & Far via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 2 days

      €15 EUR or more 

     

1.
15:34
2.
15:34

about

(french below)

Nearly 15 years after the release of the CD "Maison.House II-V" (in duet with his electroacoustic friend Eric La Casa), Vert Pituite La Belle is pleased to collaborate once again with the great musician Jean-Luc Guionnet this time alone and on the organ. For Arantzazu Close & Far, the vinyl medium makes perfect sense: two sides, two versions of the same sound event, the recording of the same improvisation on the organ of the basilica of the monastery of Arantzazu in the Spanish Basque country, realized during a residency of a few days in this high-place of the history of the region at the invitation of the collective AudioLab.

On the first side, we hear the recording made by a pair of microphones arranged closer to the organ while on the second we hear the same improvisation but recorded in the bottom of the monastery. Maybe the best way to hear the impact of space in sound reproduction

“I work since 1993 to an experimental approach of the church organ (Pentes, Tirets) : 1) we control a machine 2) the organ is halfway between vehicle and artificial intelligence : it is a public transport : a ship, a barque, a boat, a building within a building 3) passing the machinery to the filter of listening, gesture and architecture 4) bringing the blast into the space : ventilate 5) make this organ sound not like this other one 6) express the organ as one says about lemon. The blast is endless".
Jean-Luc Guionnet

During the week of July 22-27, 2014, French musician, composer and sound artist Jean-Luc Guionnet performed an artistic residency at the Sanctuary of Arantzazu. For that, Guionnet counted on the help of the one who is probably the one who knows best this organ, the famous brother Pello Zabala. This experience is part of a more ambitious artistic residency program proposed by the GANDIAGA Cultural Center in collaboration with the AUDIOLAB association. This project aims to promote artistic creation using Arantzazu and its surroundings, its heritage, its history and its reality as a working material.

The Sanctuary of Notre Dame d'Arantzazu is located at an altitude of 750 m, surrounded by mountains and vegetation, in the Spanish basque Country, 10 km from Oñati (Guipuscoa). Its basilica, built in the 1950s, is an architectural, sculptural and artistic work of great importance, taking up the challenge of contemporary aesthetic language, a language that originally seemed totally foreign to religious experience. The new basilica has robust and simple characters, frankly rustic. It is the diamond-point cut that catches the eye when looking at the main façade, in a clear allusion to hawthorn. The Virgin would have appeared in these places in 1469 and gave, by the legend of the appearance of her image in the thorns ("Arantza" in Basque) the name of the sanctuary, the place and the virgin herself Arantzazu. Since 1514, religious of the order of Franciscans reside there.

The basilica has a large facade encircled by two twin towers and protected by the tower on the left, on the left. At the bottom of this facade, a frieze of 14 apostles designed by Jorge Oteiza. Large steps give access to the large iron doors created by the sculptor Eduardo Chillida. The apse is the work of Lucio Muñoz. The stained glass windows of Alvarez de Eulate and the painter Néstor Barrenetxea, took care in the 80s of the decoration of the walls of the crypt. The tower with its bell tower measures 44 meters in height and is completed by a simple iron cross of 6m. Designed to comfortably accommodate a large number of worshipers, the Arántzazu basilica is 66 meters long, 20 meters wide and 20 meters high, covering an area of 1200 m2. Its acoustics are exceptional as is its clarity and visibility. In the choir is the organ of the prestigious house of Amezúa, built and inaugurated in 1902, whose project is specially designed so that there is an optimal acoustics throughout the basilica. The keyboards, three manuals and a pedal, are located in the first choir, the one used by the brothers. This choir has 155 seats and has an altar on which the liturgical acts of the Franciscan community are celebrated.

----------------------------------------------------

Près de 15 ans après l'édition du CD « Maison.House II-V » (en duo avec son camarade électroacousticien Eric La Casa), Vert Pituite La Belle a le plaisir de collaborer une nouvelle fois avec le grand musicien Jean-Luc Guionnet, cette fois seul et à l'orgue.

Pour Arantzazu Close & Far, le support vinyl prend tout son sens : deux faces, deux versions d'un même événement sonore, l'enregistrement d'une même improvisation sur l'orgue de la basilique du monastère d'Arantzazu au pays basque espagnol, réalisé lors d'une résidence de quelques jours en ce haut-lieu de l'histoire de la région à l'invitation du collectif AudioLab.

Sur la première face, nous entendons la prise effectuée par une paire de micros disposés au plus près de l'orgue tandis que la seconde nous fait entendre cette même improvisation mais du fond du monastère. Où comment faire entendre par son impact l'espace singulier dans lequel la musique se joue.

Le dispositif :
Au cours de la semaine du 22 au 27 juillet 2014, le musicien, compositeur et artiste sonore français Jean-Luc Guionnet a effectué une résidence artistique au Sanctuaire d’Arantzazu. Pour cela, Guionnet a compté sur l'aide de celui qui est probablement celui qui connaît le mieux cet orgue, le célèbre frère Pello Zabala. Cette expérience fait partie d'un programme de résidences artistiques plus ambitieux proposé par le Centre culturel GANDIAGA en collaboration avec l'association AUDIOLAB. Ce projet vise à promouvoir la création artistique en utilisant Arantzazu et ses environs, son patrimoine, son histoire et sa réalité comme matériau de travail.


L'artiste :
Jean-Luc Guionnet, né en 1966, est un saxophoniste alto et organiste français de musique improvisée et free jazz. Il est aussi plasticien, performer, écrivain chercheur et compositeur de musique électro-acoustique.
"Mon travail se divise en autant de parties qu’il m’est offert d’occasions d’agir et de penser par le son, et l’image. Ces occasions ont toujours à faire avec la rencontre forte d’un dehors : un instrument (saxophone/orgue), une idée théorique (qu’est-ce que la rumeur ?), et surtout un ami collaborateur (Caroline Pouzolles, Taku Unami, Éric Cordier, Seijiro Murayama, Éric La Casa & Lotus Eddé-Khouri) ou une équipée au long cours (Hubbub, Ames Room, Jupiter Terminus). Vient alors une suite éclatée de thèmes qui, à leur tour, influencent l’évolution du travail musical, et orientent les rencontres à venir : l’épaisseur de l’air, l’écoute et la vision comme obscures à elles-mêmes, le pidgin, l’instrument de musique considéré comme automate affectif, la géométrie et l’arithmétique de la vision et de l’écoute, le son comme signature de l’espace, signature d’objets, signature de ce qu’il n’est pas, le paysage et le placard. L’émotion que je cherche est faite du frottement de toutes ces strates les unes sur les autres : quand la musique donne du temps."


Le Lieu :
Le sanctuaire de Notre Dame d'Arantzazu se trouve à une altitude de 750 m, entouré de montagnes et de végétation, dans le Pays Basque espagnol, à 10 km d'Oñati (Guipuscoa). Sa basilique, construite dans les années 1950, est une œuvre architecturale, sculpturale et artistique de grande importance, relevant le défi du langage esthétique contemporain, langage qui, à l'origine, semblait totalement étranger à l'expérience religieuse. La nouvelle basilique a des caractères robustes et simples, franchement rustiques. C'est la taille en pointe de diamant qui attire le regard lorsque l'on observe la façade principale, dans une allusion claire à l'aubépine. La Vierge serait apparue en ces lieux en 1469 et donna, par la légende de l'apparition de son image dans les épines (« Arantza » en basque) le nom du sanctuaire, du lieu et de la vierge elle-même, la Vierge d'Arantzazu. Depuis 1514, des religieux de l'ordre des Franciscains y résident.

La basilique présente une grande façade encerclée par deux tours jumelles et protégée par la tour au clocher, sur sa gauche. Au bas de cette façade, une frise de 14 apôtres dessinée par Jorge Oteiza. De grandes marches donnent l'accès aux grandes portes en fer créées par le sculpteur Eduardo Chillida . L'abside est l'œuvre de Lucio Muñoz. Les vitraux d'Alvarez de Eulate et le peintre Néstor Barrenetxea, s'occupa dans les années 80 de la décoration des murs de la crypte.

La tour avec son clocher mesure 44 mètres de hauteur et est terminée par une simple croix en fer de 6m. Projetée pour accueillir confortablement un grand nombre de fidèles, la basilique d'Arántzazu mesure 66 mètres de long, 20 mètres de large et 20 mètres de hauteur pour une superficie de 1200 m2. Son acoustique est exceptionnelle tout comme sa clarté et la visibilité. Dans les chœurs se trouve l'orgue de la prestigieuse maison d'Amezúa, construit et inauguré en 1902, dont le projet est spécialement conçu pour qu'il y ait une acoustique optimale dans toute la basilique. Les claviers, trois manuels et un pédalier, sont situés dans le premier chœur, celui utilisé par les frères. Ce chœur compte 155 sièges et possède un autel sur lequel se célèbrent les actes liturgiques de la communauté franciscaine.

credits

released October 1, 2018

A CD made in collaboration and with the financial support of AudioLab audio-lab.og

Recorded on the organ of the Basilica of the Monastery of Arantzazu in July 2014, by Jean-Luc Guionnet and Xabier Erkizia.
Work on cover of Elizabeth saint-jalmes: Spaces maneuvers - Indian ink on wall - 330/220 cm - Kaliningrad area - May 2017
Artwork: Matthieu Morin
Mastering: Miroir Spéculaire



www.vertpituitelabelle.org
www.jeanlucguionnet.eu

license

all rights reserved

tags

about

Vert Pituite La belle Lille, France

Vert Pituite la belle est une association Loi 1901 qui, depuis la fin du siècle dernier, défend les pratiques musicales singulières, souvent expérimentales et parfois improvisées, par l'organisation d'événements (concerts, rencontres, résidences, performances...) et l'édition de supports (disques, revue...).
Le bricolage est une chose sérieuse...
... more

contact / help

Contact Vert Pituite La belle

Streaming and
Download help

Redeem code

If you like Arantzazu Close & Far, you may also like: